jeudi 28 août 2008

LE MONDE APPARTIENT A CEUX QUI SE REVEILLENT QUAND CA LEUR CHANTE


28.08.2008-que de(ux) huits!

L’enfant s’endort à l’endroit où il se trouve dès qu’il est fatigue, parfois dès s’il s’ennuie. Pour qu’il devienne adulte, on le domestique en lui apprenant à se lever à heure fixe, généralement tôt (on lui fait miroiter que le monde lui appartiendra, alors qu’on lui vole chaque jour de sa vie) pour l’école, le travail. Un jour, bien des années plus tard, quand il a enfin intégré le réflexe, sans rapport avec son état de fatigue ou d’ennui, on le rend à ses foyers. La journée et accessoirement ce qui lui reste de vie lui appartient. Au moment où il a perdu jusqu’au réflexe primaire de s’assoupir dès qu’il est fatigué, de piquer du nez dès qu’il s’ennuie. On traite notre adulte apprivoisé comme un animal qu’on aurait gardé prisonnier d’un zoo sa vie durant et que, devenu vieux, on libérerait. Pauvre erre, il ne lui reste plus assez de temps pour redevenir sauvage.
Loin de Paris, je réalise le temps (trop long!) et les efforts (pourquoi faire?) qui me sont nécessaries pour sortir du tourbillon d’obligations ( souvent auto-) imposées, pour redécouvrir ce que j’ai envie de faire, dénicher les vrais besoins et les désirs sous la morne habitude agitée que le travail, la vie citadine, ma propre culpabilité m’imposaient. Qu’il est dur de se retrouver! Encore heureux que je n’aurai pas de retraite! Comme dirait mon nouveau copain le daim (lat.dama dama) de Port Breton.

7 commentaires:

Unknown a dit…

C'est la lecture de Thoreau... dangereux.
Stevenson qui étudia lui aussi son oeuvre, en arriva à la conclusion qu'il était un "inverti grincheux provincial".
Attention.

Anonyme a dit…

Longtemps je me suis couché de bonne heure ...ça c'est pour faire cultivé, et pour le fun :le monde appartient à ceux qui se lèvent tot, la preuve : les boueux !

Anonyme a dit…

Stevenson dont j'ai aussi étudié l'oeuvre est un autiste idéaliste citadin.
David Thoreau

Anonyme a dit…

Personnellement , je ne me couche plus. Qui sont les boueux? Qui est David Thoreau?
Avec mon amical souvenir,
Marcel Proust

Anonyme a dit…

Cher kikigonzales,
merci pour cette citation du joyeux Stevenson, passablement frappé lui même, ce qui lui allait si bien, mais je tiens à préciser que le charmant Thoreau n'était pas inverti mais impuissant, qu'il n'était pas grincheux mais sinistre en société et exalté dans l'intimité et qu'il n'était pas provincial mais 100% baba cool régional amiche avant la lettre, ce qui fait beaucoup tout de même,
une amie de Thoreau qui en raison de son grand âge, garde l'anonymat mais aussi un oeil sur ce blog

Anca Visdei a dit…

Bonjour Kiki gonzales,
merci pour le jugement de Stevenson qui était un aventurier joyeux cosmopolite avec un sacré talent. Et vous même, avez vous lu Walden? je crois que Thoreau n'a pas écrit autre chose, oder?
Qu'en pensez-vous? Franchement ? Merci d'avance,
Anca

Anca Visdei a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.