vendredi 12 juin 2015

Indices

Igni Coton demande un indice pour la photo, Igni Coton l'aura.  Mais auparavant, Zouc m'écrit sur mon mail privé ces mots que je veux partager avec vous :"Me voici absorbée par ton énigme du 5 juin... Je continue ma lecture et trouve cette superbe citation de Marlène Dietrich : "Quand je vois Welles, je me sens comme une plante qu'on vient d'arroser" ! J'en déduis que la dame a trouvé une rivale qui a été oubliée par Orson le magicien qui l'avait transformée en plante verte ! Il s'agirait alors d'un enterrement...
Bref, je note le nom des dames et ne trouve jusqu'à présent personne qui ressemble à la femme mystérieuse de la photo dont les lunettes de soleil mangent la moitié du visage...
Je continue mes hypothèses rocambolesques et m'amuse des pépites de ton Orson Welles,"
Si je cite ces jolies lignes, c'est parce qu'elle est tout près l'ami Zouc, il s'agit d'une certaine manière d'un enterrement. Alors?
Pour que vous sachiez qu'il m'arrive de travailler et que la promotion de la biographie de Welles bat son plein, ces derniers jours ont été consacrées à la radio : Philippe d'Hugues aujourd'hui, demain Sandrine TaddeÏ  à Europe 1, hier Philippe Vallet sur France Inter. Je voulais vous donner une nouvelle devinette, avec l'image jointe, genre "devinez où je suis", piège car c'est la statue de la Liberté au milieu de la Seine à Paris, photographiée en rentrant de la maison de la Radio et de l'entretien télévisuel que j'y avais tourné, mais je suis certaine , vous l'aurez deviné... peut être d'après l'inscription sur el livre. Est-ce la même que celle de la statue de New York?

4 commentaires:

Sylvie a dit…

N'en jetez plus...le voile est levé, le sable jeté....C'est Béatrice versant du sable d'une arène sur les cendres de son père...je n'ai pas de mérite mais me suis piquée au jeu de la recherche....salutations amicales.

Armand Herscovici a dit…

La femme inconnue du 5 juin est Irène Adler. Il existe une photo compromettante d'elle avec Wilhelm Gottsreich Sigismond Von Ormstein.

Till Rouveran a dit…


Avalanche de nouvelles réponses ventilées entre les commentaires des vendredis 5 et 12 juin pour la devinette du puits.
J’ai l’impression que l’une d’entre elles est la bonne : c’est à Anca Visdei de le confirmer ou l’infirmer.

Par comparaison, la devinette implicite de la Statue de la Liberté est un jeu d’enfant.
À mon tour de m’être piqué au jeu, j’ai eu le plaisir de découvrir ce que je ne savais pas :
De part et d’autre de l’Atlantique, ce n’est effectivement pas exactement le même texte qui figure sur la tablette.
À New York, on y lit la date de la Déclaration de l’Indépendance américaine (4 juillet 1776)
Sur celle du Pont de Grenelle / Île aux Cygnes à Paris, (offerte en 1889 par la Communauté parisienne des États-Unis) s’y rajoute le 14 juillet 1789.
Il paraît qu’elle faisait face à l’amont au début, afin de ne pas tourner le dos à l’Élysée, puis d’avoir été réorientée vers l’Amérique plus tard.
Wikipédia ayant recensé une centaine de répliques de cette statue à travers le monde, je me demande s’il n’y aurait pas d’autres inscriptions sur la tablette.

Anca Visdei a dit…

Ah, bravo! c'était ça l'indice : l'inscription de Paris est différente. En revanche le positionnement par rapport à l'Elysée, je viens de l'apprendre. Merci. Comme quoi... même une statue...