dimanche 16 septembre 2018

Jour de rentrée

Demain, c'est ma rentrée dans ma nouvelle école.
n prête : j'ai lavé mon doudou.Je suis fi n prête : j'ai lavé mon doudou.

mercredi 12 septembre 2018

Les trahisons

Allez me dire pourquoi je suis abonnée aux trahisons...
Les amis me disent "Normal, parce que tu en donnes trop, c'est couru"
Les ennemis (vous allez me croire, vous me connaissez, je les consulte): "On ne croit pas que tu donnes autant, on veut vérifier, on cherche la limite."
Je comprends : mais je donne trop justement car il n'y a pas de limite, pas de limite à l'amour...
 aucune, alors qu'à nos vies... comme disait la Magnani " C'est injuste de nous faire mourir alors qu'on nous a fait naître"...
Donc que donner comme image au lendemain d'un 11 septembre, dix-sept ans après...?
ben, l'amour, la confiance et le beauté. Courage, les gars et les filles, les potes quoi...
Bon, je l'ai adoptée, mais auriez-vous pu résister à Katell? Moi non plus, les gars et les filles. La vie continuera après nous. elle est faite pour cela. Bon vent!

lundi 10 septembre 2018

Faute de...

pouvoir me rendre au Château de Vauventiers à Champhol où l'excellente troupe d'Emmanuel Rey donne ma pièce Peau d'Ane, je fais comme tout le monde : un selfie. Enfin, pas comme tout le monde : c'est un selfie miroir.

lundi 3 septembre 2018

Après Bécassine, Milou


Le huitième art, on n'en sort pas! Tant mieux.

Derniers jours d'été

A marée basse, mais pas à sec.

dimanche 19 août 2018

La maison de mes rêves

C'est celle du gardien du castelmar de PortBreton aux pieds de Dinard. J'aime tout, du bouquet d'hortensias à la manière dont la lumière tombe sur le granit... Elle est juste trop grande. Cherche associés. Qui sait? Si elle est un logement de fonction, ma reconversion en gardienne de parc me dirait bien. De la littérature au destinées d'un parc arboré, je le sens bien.

dimanche 12 août 2018

Grave : regarder recorder


Carré noir. Il se passe des choses terribles à Bucarest. Des manifestants pacifiques sont foulés aux pieds par des gendarmes. Que ceux qui connaissent le roumain vous traduisent les propos des manifestants ( les gendarmes ne parlent pas, ils cognent) étonnants de dignité, de clarté et d’humanité malgré la répression. Cela dure depuis des jours : la population tient bon malgré les provocations, les gaz lacrymogènes et les jets d’eau. Un gendarme, interpellé par un manifestant au sujet des gazes lacrymogènes utilisés sans nécessité, essaye de diminuer la violence : "On n’a pas utilisé des lacrymogènes, mais des gazes ». Courage les Roumains: les opresseurs ne sont pas seulement cruels, ils sont pire : cons. On a les larmes aux yeux devant le courage des femmes ( dont certaines en fauteuil roulant), des vieux, des hommes. Regardez recorder.ro sur le net et vous verrez que je suis en deçà de la vérité. Vive la liberté et la protestation pacifique ! !#Roumanie#Bucarest#Manifestation#Violence#DesobeissanceCivile#Courage#Heroïsme#EvenementsEnRoumanie