mercredi 14 janvier 2015

Ce matin, un quart d'heure après l'ouverture du kiosque Gare le Lyon


3 commentaires:

Daniel Pestieaux a dit…

Madame Visdei,

On ne le sait que trop qu'il y a rupture de stock

Vous feriez mieux de vous poser les vrais problèmes: qui se cache derrière les auteurs des attentats contre Charlie Hebdo et le super- marché cacher.

On sait qu'à la suite des attentats du 11 septembre, on a constaté un boom des naissances.

Si l'Etat français, désireux de donner un coup de pouce à la natalité est derrière tout ça pour atteindre le seuil de 2,1 enfant par femme, c'est lamentable, comme politique nataliste.

N'était-il pas possible de faire d'autres choix ( films érotiques sur les chaînes du service public dès 20h30, subvention du viagra. par exemple.

A vous lire à ce sujet

Daniel Pestieaux a dit…

Madame Visdei,

Dans une page récente de votre blog, vous vous êtes présentée avec un chat miteux sur l'épaule.

Pourquoi?

Est-ce pour saluer la réouverture du Train Bleu où le chat a élu domicile?

Ou Est-ce pour faire diversion sur la qualité des frites de cet illustre restaurant qualifiées dans le supplément du Monde de " scandaleusement molles et inertes. Même pas bonnes, même pas assez cuites, juste longues...Un chagrin tellement carabiné que j'y suis retourné le lendemain: pareilles "

Vous objecterez: rien à voir avec Charlie. Qui sait? La haine des auteurs de l'attentat peuvent avoir pour origine une part de frites immangeables et payées fort cher.

Ce qui apparaît comme de micro-évènements peuvent jouer un rôle important dans l'Histoire evec un grand H

Anca Visdei a dit…

Un grand merci de tout coeur, j'adore que l'on me parle ainsi car j'ai tellement besoin de rire en ce moment. Attention, la SPA va s'en mêler avec le chat miteux qui est le pauvre Polo mascotte du Train Bleu, ils vont réaliser que non seulement on caricature le prophète mais qu'on fait travailler les animaux. De vrais mécréants. Merci de vos messages que je relis en boucle en rigolant. J'espère que ce n'est pas encore interdit!. Et puis, tant pis, c'est trop bon! Merci beaucoup. JE vous aime. Anca